News

La carie dentaire

La bouche est un monde fascinant et complexe remplit de vie.

Plus de 10 milliards de bactéries vivraient dans notre bouche : celle-ci renferme plus d’êtres vivants que la planète ne compte d’êtres humains !

La carie dentaire est l’une des maladies bucco-dentaires multifactorielle la plus courante au monde. Elle touche les enfants, les adolescents et les adultes : n’importe qui peut être atteint par une ou plusieurs caries et voir sa qualité de vie altérée.

La formation de la carie implique les dents, la salive, l’alimentation et le microbiote (environnement de micro-organismes). Des facteurs génétiques, comportementaux ou biologiques peuvent également avoir un impact sur l’incidence de la carie dentaire.

Comment se développe la carie ?

Sur les dents et les gencives se dépose en permanence une fine pellicule invisible d’origine salivaire. Elle est très vite envahie par les bactéries normalement présentes en bouche et prend le nom de plaque dentaire. Ces bactéries se collent alors sur votre plaque dentaire et développent un large réseau en s’unissant les unes aux autres.

Elles vivent, mutent et se développent grâce au sucre que vous leur apportez et que vous leur laissez à portée de main. En quelques sorte, le sucre est leur énergie pour vivre. Les bactéries buccales ont la capacité de stocker ces sucres pour leur énergie et de les dégrader en acide lactique (processus appelé la glycolyse). La glycolyse entraîne une baisse du pH de la salive présente en bouche et attaque l’émail.

En effet, l’émail n’aime pas l’acide et se fragilise lors d’attaques perpétrées par la glycolyse. On appelle ce processus la déminéralisation. C’est en fait le début de la carie dentaire.

Si rien n’est entrepris pour stopper le processus de la carie, les bactéries vont maintenir leur train de vie au sein de votre bouche et continuer à créer de l’acide par dégradation des sucres aidée par la présence de la plaque dentaire. Initialement présente à la surface de votre dent, la carie va aller davantage en profondeur.

Les bactéries principalement responsables de la carie sont les streptocoques. Au fur et à mesure que la carie évolue et s’approfondit, les actinomycètes et les lactobacilles font leur apparition. Plus la carie est profonde, plus les bactéries sont virulentes et se développent tranquillement à l’abri des attaques de la brosse la dent et du fluor.

Les 5 stades de la carie dentaire

  1. Carie initiale : touche que la surface de l’émail de la dent. Visuellement, la carie initiale se présente sous forme de tâche crayeuse ou blanchâtre. Ce stade est réversible à condition d’améliorer l’hygiène bucco-dentaire.
  2. Carie superficielle : touche l’émail. Visuellement, il y a un petit trou dans lequel l’instrument du dentiste croche. Il n’y a pas de douleur ressentie.
  3. Carie profonde : atteint la dentine (couche sous-jacente de l’émail). Des douleurs peuvent se faire ressentir.
  4. Carie pénétrante : l’émail et la dentine sont détruits, la carie avance rapidement en direction de la pulpe (cœur de la dent). La douleur est aiguë et spontanée.
  5. Carie perforante : tous les tissus dentaires sont détruits (émail, dentine, pulpe). Une infection peut se développer.

 

Comment prévenir la carie dentaire ?

Pour éviter la carie, nous vous conseillons de brosser vos dents après chaque repas avec du dentifrice fluoré. Le fluor reminéralise et renforce votre émail. Le nettoyage régulier empêche ainsi les attaques sur vos dents et le développement des bactéries.

Evitez également l’ingestion régulière de sucres raffinés – c’est la source d’énergie préférée des bactéries !

Et enfin, méfiez-vous également des sucres cachés qu’on trouve dorénavant dans une pléthore de plats – même salés (dans les soupes industrielles, le menu fast-food ou encore les sushis).

Pour toutes autres informations, nos hygiénistes dentaires spécialistes de la prévention bucco-dentaires se tiennent à votre disposition pour toutes vos questions ainsi que pour votre prochain détartrage. 😊